domingo, 25 de outubro de 2015

Un réfugié musulman, Mudar Zahran, prévient que l’immigration massive est « une conquête islamique douce de l’Occident »

Béatrice Romée
 

C’est un réfugié musulman au Royaume-Uni qui encourage l’Europe a tenir les réfugiés musulmans loin de ses frontières. Le témoignage n’est pas banal, et il a le mérite d’être clair. Pour le professeur jordanien Mudar Zahran, qui vit en Grande-Bretagne et qui se présente comme une « musulman orthodoxe », l’immigration massive n’est pas autre chose qu’une « conquête islamique douce de l’Occident ».

C’est lors d’un entretien accordé à The Glazov Gang que le professeur Zahran met l’Europe en garde : pour lui, l’Occident est manipulé et trompé par des migrants qui ne sont pas ce qu’ils prétendent être. L’islamisation des pays européens n’est un secret pour personne : on demande aux jeunes Allemandes de se couvrir pour ne pas choquer, les accommodements pour les musulmans sont légion dans tous les pays et les musulmans manifestent au son de « Allah Akbar » dans nos rues, quand ils ne refusent pas, en Grèce, de recevoir de l’eau et de la nourriture parce qu’une croix rouge est portée dessus…
 
Les réfugiés musulmans « syriens » ne sont pas ceux que l’on croit pour le professeur Mudar Zahran

Mais le professeur Zahran va plus loin. Pour lui, les réfugiés ne sont pas syriens comme ils le disent. Beaucoup viennent d’ailleurs que du Proche-Orient. Parmi les Syriens, l’immense majorité vient de zones paisibles qu’ils n’avaient pas besoin de quitter (les autres ne peuvent actuellement pas fuir le pays). Il va même jusqu’à faire remarquer que ces clandestins ne s’arrêtent pas dans le premier pays paisible qu’ils atteignent, ils se précipitent dans une Allemagne riche et généreuse…

Il fait d’ailleurs remarquer que l’Allemagne pourrait recevoir 1,5 million de musulmans cette année, dans un pays qui transforme déjà ses églises en mosquées… « C’est un gros problème, cela va changer la culture de l’Europe », insiste-t-il.
 
Le Pr Mudar Zahran affirme que de nombreux terroristes musulmans veulent la conquête douce ou non de l’Occident

Il poursuit sur la question du terrorisme. Si un pays accueille un million de musulmans et que le dixième d’un pourcent d’entre eux sont terroristes, cela en fera toujours 1.000 ! « Je peux le confirmer. J’ai des photos, j’ai des images, j’ai des clichés, j’ai des noms de terroristes qui sont déjà en Europe et qui postent leurs photos sur Facebook », explique-t-il : « La face de l’Europe va en être affectée profondément ».

Il insiste par ailleurs sur le manque d’intégration évident de ses frères musulmans en Occident. Il explique que la conquête est simple : avoir des enfants, le plus possible, et profiter des aides sociales jusqu’à transformer le pays, sans aucune considération pour sa culture, son identité ou ses lois. Seule la charia compte pour nombre d’entre eux, répète encore le professeur jordanien.

C’est la raison pour laquelle il parle de « conquête islamique douce de l’Occident ».
 
L’immigration islamique massive est « payée » par l’Occident lui-même

Ce que les musulmans « ne pouvaient pas faire il y a 20 ans », explique-t-il, « maintenant l’Occident le fait pour nous gratuitement – il paie même pour cela ». Il parle évidemment de la conquête islamique, encouragée par les gouvernements immigrationnistes.

Le professeur Zahran rapporte d’autres nouvelles choquantes de l’« invasion » : « Je dois vous le dire honnêtement, lorsque vous lisez les magazines et journaux arabes, ils en parlent en ces termes : “Beau travail ! Maintenant nous allons conquérir l’Europe.” Ce n’est même pas un secret. »

Et pendant que l’Europe accueille ces musulmans au nom de la « diversité », les pétromonarchies du Golfe ferment leurs portes. Pourquoi ? « Parce que les Etats musulmans n’ont aucune histoire de respect de l’homme ou de droits de l’homme », répond simplement le professeur.
 
Là où prévaut l’islam, aucune diversité ne subsiste, prévient le professeur Mudar Zahran

L’ironie de l’argument de la « diversité », c’est qu’aucune diversité ne peut exister là où l’islam prend le dessus. Zahran rappelle que tout l’Orient était chrétien avant que l’islam ne le conquière. Pour lui, les hadiths, un livre « canonique » écrit après la mort de Mahomet, « c’est l’Etat islamique ». « La violence politique de la Bible se situe dans une période historique et un endroit précis… La violence politique du Coran est éternelle et universelle », insiste-t-il.

Sa réponse à la crise migratoire est simple : « Nous devons renvoyer ces gens chez eux. Je ne parle pas seulement de ceux qui arrivent, je parle aussi de ceux qui sont déjà là – ils peuvent encore être renvoyés chez eux. Je suis totalement opposé au fait de rendre cette situation permanente ».

A bon entendeur… 
Béatrice Romée, ReinformationTV, 20 octobre 2015

Relacionados:

Um comentário:

Por favor, evite o anonimato! Mesmo que opte pelo botãozinho "Anônimo", escreva o seu nome no final do seu comentário.
Não use CAIXA ALTA, (Não grite!) isto é, não escreva tudo em maiúsculas, escreva normalmente.
Obrigado pela sua participação!
Volte sempre!
Abraços./-