quarta-feira, 18 de novembro de 2015

Il FAUT écouter le sermon de l’Imam Khattabi à la mosquée de Montpellier, le jour des attentats


Jean-Patrick Grumberg
Mosquée Aicha de Montpellier, vendredi 13 novembre, jour des attentats mortels à Paris. L’Imam Mohamed Khattabi déclare dans son sermon :

« Nous rêvons de voir nos enfants devenir ministres et dignitaires, et même présidents. Pourquoi pas ? Nous voulons qu »ils dirigent la France un jour, qu’ils dirigent la Belgique, l’Allemagne et la Grande Bretagne… [Vos enfants] n’arriveront jamais à cela au moyen de l’islam. Non. Vous devez les faire arriver là par les lois [occidentales], pas les votres. »


Vous noterez que la dimension religieuse et politique de l’islam ne font qu’un, ce qui est particulier à cette religion et la rend incompatible avec la République, avec la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Rien de ce message, n’est de nature spirituelle, et il s’agit pourtant du sermon du vendredi, jour de prière pour les musulmans.

Quand les musulmans vont à la prière le vendredi, ce n’est pas que pour réciter des prières, mais pour entendre ça… ou pire puisque le Président de la république a déclaré qu’il envisage de fermer des mosquées.

Notez également que cet imam prêche précisément la stratégie des Frères musulmans dont le maire de Bordeaux s’est fait l’ami. Il s’agit de conquérir par la duplicité et des voix pacifiques.

Prenez le pouvoir démocratiquement, selon les lois occidentales, dit cet imam en substance, puis supprimez la démocratie pour la remplacer par la Charia.

C’est exactement ce que je pense qu’il va arriver au continent européen, grâce pour beaucoup à la démographie des uns, et la dénatalité des autres.

Merci Claire Pseudo pour la vidéo. 
Titre, Image et Texte: Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info, 18-11-2015

Nenhum comentário:

Postar um comentário

Por favor, evite o anonimato! Mesmo que opte pelo botãozinho "Anônimo", escreva o seu nome no final do seu comentário.
Não use CAIXA ALTA, (Não grite!) isto é, não escreva tudo em maiúsculas, escreva normalmente.
Obrigado pela sua participação!
Volte sempre!
Abraços./-