quinta-feira, 29 de abril de 2010

Le Monde: Marinho savoure sa "plus douce défaite"

LEMONDE.FR avec AFP | 29.04.10 | 10h10  •  Mis à jour le 29.04.10 | 10h25

L'entraîneur de l'Inter Milan, José Mourinho, exulte après la qualification de son club en finale de la Ligue des champions.
AP/Antonio Callani
L'entraîneur de l'Inter Milan, José Mourinho, exulte après la qualification de son club en finale de la Ligue des champions.

José Mourinho reconnaît lui-même être un mauvais perdant, mais après la qualification de l'Inter en finale de la Ligue des champions malgré un revers 1-0 contre Barcelone, le coach milanais n'hésite pas à parler de "la plus douce défaite de (sa) vie". Victorieux à l'aller 1-3 sur leur pelouse, les Intéristes se sont inclinés mercredi soir sur la plus petite des marges. Juste assez pour aller en finale de la Ligue des champions. "C'est quelque chose d'historique", a-t-il commenté en conférence de presse. "Nous avons fait un match spectaculaire au niveau de l'organisation et défensivement ".

Réduits à dix après l'expulsion du défenseur Thiago Motta, les joueurs de Mourinho ont tenu plus d'une heure et n'ont encaissé un but qu'à six minutes de la fin du match. "C'est toujours difficile de jouer à 10 contre 11 face au Barça, c'est la meilleure équipe du monde au niveau de la possession du ballon. Nous avons été très compacts, jouant bien la zone, fermant les espaces. Nous avons été parfaits sur le plan tactique et en défense. Nous avons montré une grande discipline et travaillé très dur pour les priver d'espace." Le capitaine milanais, Javier Zanetti, a tenu lui aussi à souligner la solidarité du groupe."On a éliminé Barcelone avec beaucoup de caractère et de personnalité. Quand on s'est retrouvé à 10 avec toute cette pression, on a réussi à rester concentré sur un terrain pas facile. Cela fait quelque temps que je suis à l'Inter et la famille intériste méritait une telle chose ".

"DOMMAGE POUR RIBÉRY"
Les hommes de Josep Guardiola ne défendront donc pas leur titre, le 22 mai à Madrid. Une défaite qui n'empêche pas le coach catalan de saluer la performance défensive des Lombards. "Nous avons tout tenté", avoue Josep Guardiola. "Nous avons essayé de percer dans l'axe, de passer par les côtés... mais ils ont très bien défendu. Eto'o et Milito ont presque joué latéraux, ce qui faisait une ligne défensive de six. Ils se sont beaucoup repliés et ils dégageaient loin le ballon. Nous n'avons pas pu avoir cette continuité dans le jeu que nous voulions ".

Nenhum comentário:

Postar um comentário

Não aceitamos/não publicamos comentários anônimos.

Se optar por "Anônimo", escreva o seu nome no final do comentário.

Não use CAIXA ALTA, (Não grite!), isto é, não escreva tudo em maiúsculas, escreva normalmente. Obrigado pela sua participação!
Volte sempre!
Abraços./-