quinta-feira, 24 de junho de 2021

Action contre ceux qui veulent nous faire taire


Cher lecteur, Chère lectrice, 

Depuis deux ans, le groupuscule d’activistes internationaux anonymes, les “Sleeping Giants”, a ciblé votre site d’information libre comme LE média à abattre en France. 

Aujourd'hui, nous sommes à un moment charnière du bras de fer entamé contre ces ennemis de la liberté d'expression. 

Et votre média libre a besoin de vous, pour gagner. 

Pressions, campagnes d'intimidation... Ces inquisiteurs au service de la pensée unique, ont harcelé les annonceurs de notre site pour les forcer à se retirer. 

Leur but, nous asphyxier financièrement pour nous réduire au silence. 

Leur gloire, avoir réussi en effet à nous priver de toute recette publicitaire. 

Ce qui oblige toute l'équipe, qui fait d'énormes sacrifices et se démène 7 jours sur 7 pour diffuser une information alternative qu'on ne trouve pas sur les autres médias, à faire beaucoup plus, avec beaucoup moins de moyens ! 

Et le harcèlement des Sleeping Giants contre Boulevard Voltaire vient encore de se renforcer. 

Ces spécialistes de la délation nous surveillent et nous traquent. 

Ils scrutent tout particulièrement les commentaires qui affluent par milliers chaque jour sur le site. Ils y traquent le mot qui choque, l'expression qui dérange, et la relayent ad nauseam pour "prouver" leur thèse selon laquelle nous serions un site "haineux", salir notre réputation sur les réseaux sociaux. Et donc limiter notre diffusion via ces réseaux sociaux. 

Là encore, c'est un moyen de nous bâillonner. 

Là encore, c'est une attaque au portefeuille qui pénalise durement votre site bvoltaire qui est et restera, quoi qu'il en coûte, un espace de liberté d'expression, un forum, un lieu de débats.

Car superviser et "modérer" – selon l'expression informatique consacrée – des milliers et des milliers de commentaires représente un travail et un coût très importants pour Boulevard Voltaire. 

Non contente de mener ses campagnes d'intimidation de façon anonyme, une Sleeping Giants s'exprimait récemment dans les colonnes de Télérama en ces termes : "Avec mon partenaire, nous avons choisi de commencer par Boulevard Voltaire : c’était moins dangereux". 

C'est sûr, priver de ressources publicitaires un média jeune, fragile, qui n'a pas les moyens financiers de riposter, c'est moins dangereux ! 

Quand tyrannie rime avec lâcheté... 

S'ils ont ciblé et s'acharnent depuis sur Boulevard Voltaire, c'est aussi et surtout que l'espace de liberté d'expression que nous avons bâti ensemble grandit sans cesse et que le travail d'information que nous faisons, jour après jour, porte ses fruits. 

Rendez-vous compte : désormais, c'est jusqu'à 2,6 millions de visiteurs par mois qui, comme vous, viennent chercher sur notre média libre l'information qu'ils ne trouvent pas ailleurs... 

... Un cauchemar pour tous ceux qui veulent des médias dociles, déversant tous la même information politiquement correcte qui ronge notre pays. 

Mais c'était sans compter sur le fait que notre slogan "La liberté guide nos pas" n'est pas qu'un slogan. C'est une mission. 

Boulevard Voltaire est au service de la liberté d'expression. Et nous n'allions pas nous laisser bâillonner sans réagir. 

Grâce au soutien de quelques-uns d'entre vous, nous avons pu réunir les fonds pour entamer une action en justice contre les Sleeping Giants. 

C'était... en 2019. 

Deux ans après, l'action en justice est toujours en cours. 

Elle coûte cher. Nous devons recourir à des avocats spécialisés, y compris en droit international. Ce sont des procédures très longues et très coûteuses. Y compris en frais de traduction haut de gamme, où chaque terme utilisé peut avoir une importance cruciale pour l'issue du procès ! 

Mais nous tenons. Pour mener la bataille jusqu'au bout. Et la gagner. 

Et, aujourd'hui, nous avons deux alliés de poids. 

Valeurs Actuelles et CNews, désormais eux aussi cibles des actions d'intimidation des Sleepings Giants, ont décidé de saisir, eux aussi, la justice. 

C'est un formidable espoir pour, tous ensemble, porter une riposte cinglante et faire cesser leurs attaques odieuses. 

Et pour terrasser définitivement ces ennemis de la liberté d'expression, il est indispensable non seulement d'avoir les moyens de continuer à nous défendre, mais aussi de montrer que nous en ressortons renforcés. 

Pour cela, nous devons rassembler très vite un budget de 45.000 euros. 

Ennous aidant à réunir ce budget par un don spécial, vous aiderez Boulevard Voltaire à : 

1/ mener à terme notre action judiciaire pour faire condamner ces activistes

2/ trouver de nouveaux annonceurs publicitaires pour montrer que leurs campagnes d'intimidation sont aussi minables qu'odieuses. 

3/ faire découvrir notre site d'information libre à de nouveaux lecteurs, pour pouvoir afficher non plus 2,6 millions de visiteurs par mois mais peut-être 2,8 ou 3 millions de visiteurs par mois... 

... pour recréer le débat d'idées que ces "Sleeping Giants" cherchent à interdire, et dont notre pays a, au contraire, tant besoin ! 

Vous est-il possible de faire un don de 50, 100 ou 150 euros, ou peut-être même 200 ou 300 euros ou plus ? 

Sentez-vous libre de faire un don du montant de votre choix. 

Mais s'il vous plaît, aidez-nous maintenant, en acceptant de faire un don à Boulevard Voltaire pour faire condamner ces ennemis de la liberté d'expression et nous permettre de diffuser encore plus massivement l'information que ces activistes voudraient censurer. 

Avec toute notre gratitude,

L'équipe de Boulevard Voltaire

JE FAIS UN DON

Nenhum comentário:

Postar um comentário

Não aceitamos/não publicamos comentários anônimos.

Se optar por "Anônimo", escreva o seu nome no final do comentário.

Não use CAIXA ALTA, (Não grite!), isto é, não escreva tudo em maiúsculas, escreva normalmente. Obrigado pela sua participação!
Volte sempre!
Abraços./-